En vrac

 Serrer les dents n’est pas anodin

By  | 

Cela s’appelle le bruxisme et beaucoup de maux en sont la conséquence.

Le Pr Francis Hartmann explique pour Café Crème magazine les conséquences du bruxisme sur la santé…

Ce geste simple que vous faites sans vous en rendre compte, même pendant votre sommeil qui est le fait de serrer les dents, peut être responsable de bien des soucis. Dans son dernier ouvrage, Mal de dos, Fatigue, Migraine… Si vous serrez les dents (éd. Kawa), le Pr Francis Hartmann livre une explication édifiante sur le bruxisme. Ce professeur d’odontologie et de neurophysiologie nous donne ici des informations intéressantes. 

En tout premier, comment savoir si on souffre de bruxisme?

« C’est un mouvement involontaire, intense et répété dans la durée, provoqué par le stress ou la frustration et qui touche dans 80 à 90% des cas les femmes, principalement pour des raisons hormonales. Souvent, celles et ceux qui en sont atteints serrent les dents durant leur sommeil, et se réveillent chaque matin très fatigués, avec la mâchoire endolorie. Imaginez, la pression de la mâchoire contractée peut atteindre 200 kilos: serrer les dents est littéralement épuisant pour l’organisme. 

Assez méconnu et ignoré, le bruxisme est différent du grincement de dents et il entraîne de nombreuses répercussions sur la santé, pouvant provoquer de nombreuses pathologies de la tête aux pieds. Migraine, fatigue chronique, troubles du sommeil, douleurs cervicales, mal de dos, syndrome du côlon irritable, douleurs ovariennes, troubles cardiaques et j’en passe: tout cela peut directement être provoqué par le bruxisme. C’est une calamité. » 

C’est tout à fait surprenant de voir défiler un tel nombre de problèmes.

« Trop souvent, et à tort, la dent n’est perçue que comme un organe de douleur: elle est aussi un organe de tact innervé par les nerfs trijumeaux. A ce jour, les cliniciens sont assez au fait des névralgies faciales que peuvent provoquer les dysfonctions temporo-mandibulaires (DTM).

Mais, et c’est le neurophysiologiste qui parle: le fait de serrer les dents ou d’avoir un mauvais alignement dentaire peut envoyer des messages dans tout le corps pouvant déclencher des pathologies douloureuses. » 

Que peut-on faire pour se débarrasser du bruxisme?

« Avec des gestes simples, on peut facilement en guérir. Dans la journée, pour éviter de serrer les dents, il suffit de pincer les lèvres. C’est imparable, on ne peut pas faire les deux à la fois. On peut aussi placer le bout de la langue entre les dents quand on veut être plus discret. 

Pour régler le problème du bruxisme nocturne, le dentiste peut pratiquer des injections d’anesthésique au niveau de la mâchoire, pour la détendre et empêcher qu’elle se crispe. Le port d’une gouttière dentaire peut aussi être préconisé: l’épaisseur de la gouttière déclenche un réflexe d’ouverture de la mâchoire. Mais l’effet ne dure que quelques mois, au risque ensuite de serrer les dents encore plus fort. 

Comme c’est un problème d’origine psychologique, les techniques de relaxation comme la sophrologie par exemple sont aussi un terrain à explorer, et des principes comportementaux doivent être adoptés. Mais lorsqu’on prend son problème de bruxisme à bras-le-corps, on peut constater des résultats dès les premiers jours et en guérir en quelques semaines. »

Bruxisme

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *