Actualités

57km sous les alpes…

By  | 

57km sous les alpes, la Suisse de nouveau championne du monde des tunnels.

Les tunnels sont à la Suisse ce que les trous sont à l’Emmental. Logée au cœur des Alpes, la Confédération helvétique compose depuis toujours avec le relief pour déployer ses infrastructures de transport, l’obligeant à passer maitre en matière de ponts et tunnels. Après 17 ans de travaux, elle va bientôt mettre en service le plus long tunnel ferroviaire au monde.

Inauguré en grande pompe ce 1er juin, le nouveau tunnel ferroviaire du Saint-Gothard de 57 kilomètres est le plus long du monde, devant celui du Seikan au Japon (53,9 km) et le tunnel sous la Manche (50,4 km). Il s’agit également du tunnel le plus enfoui au monde puisque la couverture de roche atteint 2.300 mètres. A travers le massif du Gothard, il relie le portail Nord à Erstfeld au portail Sud à Bodio, ce qui va permettre d’améliorer le transport de marchandises et de passagers par rail sur l’axe Zurich-Lugano.

train-d-extinction-et-de-sauvetage-c-cff.medium

Ce tunnel s’inscrit dans le cadre de la Nouvelle Ligne Ferroviaire à travers les Alpes (NLFA), un programme fondamental pour la Suisse, sur lequel elle travaille depuis les années 60. L’enjeu étant de maintenir la place de la Confédération helvétique “comme pays de transit au cœur de l’Europe”. Ainsi, la Suisse a assuré seule le financement des travaux, ce qui n’a pas été sans heurt puisqu’entre 1998 et 2010 les coûts du projet NLFA ont été relevés de 53%. Au final, l’enveloppe globale représente 19,1 milliards de francs suisses (17,3 milliards d’euros), dont 13,2 milliards pour le tunnel du Gothard (12 milliards d’euros). Les surcoûts ont essentiellement concerné des dépenses de sécurité pour cet ouvrage hors normes qui dispose de stations d’arrêt d’urgence, d’une galerie parallèle d’évacuation et même de trains d’extinction des incendies et de sauvetage.

Le tunnel de base du Saint-Gothard est constitué de 2 tubes à une voie de 57 kilomètres. En ajoutant les galeries d’accès et de liaison, le système complet mesure plus de 152 kilomètres, ce qui a nécessité l’excavation de 28,2 millions de tonnes de matériaux (dont une grande partie a été réutilisée pour produire le béton nécessaire à l’ouvrage). Quatre tunneliers (d’une valeur unitaire de 30 millions de francs suisses, soit 27 millions d’euros) creusant au maximum 40 mètres par jour, ont réalisé 80% de la percée, le reste s’est fait à coups d’explosifs.

tunnelier-gothard.medium

Les travaux, gérés par AlpTransit, ont débuté en juillet 1999 et il a fallu attendre plus de 10 ans pour établir la première jonction (le 15 octobre 2010), avec une précision extrême : 8 cm d’écart horizontal et 1 cm en vertical. L’aménagement ferroviaire du tunnel, dont la pose de 6.000 kilomètres de câbles, a ensuite duré 5 ans, un contrat de 1,5 milliard d’euros pour lequel le français Thales (HO-77,02 €-0,58 %) a pris en charge la partie signalisation.

jonction-gothard

A l’issue de la phase de certification, qui a démarré en avril dernier, le tunnel devrait être mis en service en décembre prochain. Les trains de passagers pourront alors filer à 250 km/h sous les Alpes, moins pour le transport de marchandises. Le Gothard se caractérise en effet par de larges virages et un minimum de côtes (la hauteur maximale étant de 550 mètres au-dessus du niveau de la mer) ce qui permet l’exploitation de lignes à grande vitesse. Les conditions de transport seront ainsi améliorées tout en réduisant les temps de trajet, la volonté des autorités suisses étant d’assurer un maximum transferts de la route au rail afin de préserver l’environnement. Les CFF (la SNCF suisse) table sur une forte hausse du trafic de voyageurs, à 15.000 passagers en 2025, contre 9.000 actuellement.

Plus au sud, le tunnel du Ceneri, d’une longueur de 15,4 kilomètres, viendra compléter le projet NLFA à partir de 2020. Ainsi, deux ouvrages supplémentaires viendront s’ajouter à la longue liste des tunnels suisses. Surtout, avec le Saint-Gothard, elle renoue avec un vieux record : en 1882, la Confédération avait inauguré le plus long tunnel du monde de l’époque et déjà il traversait le massif du … Gothard.

Source :   www.capital.fr

Capital

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *