En vrac

« Raisin », l’app mobile…

By  | 

« Raisin », l’app mobile qui cartographie l’invasion des vins naturels 

Géopolitique liquide : le vin naturel – ce vin bio et artisanal qui n’est toujours pas reconnu officiellement – est aujourd’hui disponible dans au moins 649 lieux (cavistes, restaurants, bars…) en France.

Le logo de l’application « Raisin »

Si on le sait aussi précisément, c’est grâce à une nouvelle application mobile,  « Raisin ».

« Raisin a un objectif de pédagogie pour ceux qui découvrent le vin naturel, un objectif de partage pour tous ceux qui aiment le vin naturel et un objectif d’identification de tous les acteurs de ce mouvement : vignerons, caves, bars, restaurants, salons, etc. »

Pas de notes

C’est ainsi que Jean-Hugues Bretin résume ce projet dont il est à l’origine, (épaulé par une demi-douzaine de bénévoles). Une application gratuite, mais disponible uniquement sur l’Apple store pour le moment ; la version Androïd est prévue « d’ici à la fin de l’année ».

« Pas de notes ni de classements sur les vins. On partage ce qu’on aime. Cet état d’esprit est caractéristique de “Raisin” et c’est un parti pris fondateur pour respecter la singularité du mouvement. »

On est loin en effet des guides des vins traditionnels, ou même des applications mobiles existantes, qui ne peuvent s’empêcher de noter les vins, de leur attribuer des notes sur 20, sur 100, ou des étoiles, censées figer la qualité. Pas de ça dans le vin naturel – vin vivant, évoluant, jamais figé – et Raisin l’a bien compris.

Tout juste si l’on pourra, dans la version finale, signifier via l’app que l’on a déjà bu tel ou tel vin, et se rapprocher ainsi d’autres utilisateurs. Des espèces de tchin-tchin virtuels, mais aucun jugement.

2 000 utilisateurs

Capture d’écran de l’application : beaucoup d’établissements recensés dans les IX, X et XIe arrondissements parisiens

Capture d’écran de l’application : beaucoup d’établissements recensés dans les IX, X et XIe arrondissements parisiens

Pour être retenu par l’application, un établissement doit proposer un minimum de 30% de vins naturels dans sa sélection. Ainsi, « Raisin » comptabilise à ce jour :

259 établissements à Paris.

23 en banlieue parisienne.

367 en France hors région parisienne.

Soit 649 lieux, au total, en France. A titre de comparaison, c’est déjà plus que les établissements « Nicolas », qui seraient « près de 500 ».

Pourquoi ce quota arbitraire de 30% ? Jean-Hugues Bretin explique :

« L’idée c’est de diriger les gens vers ces établissements et faire levier pour ceux qui n’offrent que le minimum requis. D’ici un an, nous augmenterons de 5% et nous procéderons ainsi tous les ans. Notre objectif c’est 100%. »

L’application revendique d’ailleurs aujourd’hui « une base d’environ 2 000 utilisateurs », majoritairement français ; « mais les cartes de New York et de Londres ont accéléré l’arrivée des anglophones ».

Internationale du vin naturel

En effet, « Raisin » n’oublie pas que le vin naturel ne s’arrête pas aux frontières ; et, au-delà de Londres ou New York, l’équipe a déjà plusieurs autres pays et régions du monde en ligne de mire :

Le Japon (230 établissements) : intégré le 10 juin.

L’Espagne (25 établissements) : 15 juin.

La Californie (50 établissements) : 20 juin.

La Belgique (55 établissements) : 5 juillet.

Et encore d’autres grandes villes, « avant l’été » : Hong Kong, Detroit, Chicago, Rome… Ces développements étant possibles grâce au soutien de bénévoles implantés localement.

« À cela s’ajoute une armée de gens du monde entier qui nous écrivent tous les jours pour nous soumettre des lieux, de Hong Kong à la Thaïlande en passant par Chicago, la Pologne, l’Allemagne, la Belgique, la Suisse, les Pays-Bas, c’est fou ! »

Ces sélections sont-elles fiables ? « Nous estimons que notre fiabilité sur Paris doit être de 96% et de 92% en province. Pour New York ou Londres, nous pensons être sur des ratios équivalents. »

Pour ce que nous avons pu vérifier, à Paris, l’application est tout à fait fiable, sinon exhaustive. Et elle cartographie ainsi, clairement, le front du vin naturel, qui progresse tranquillement, d’arrondissement en arrondissement, de ville en ville, de pays en pays.

Sources :    rue89.nouvelobs.com

Vins

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *