En vrac

Airbnb à New York

By  | 

A New York, une étude pointe la hausse des loyers liée à Airbnb

Basée sur des données d’Airbnb de 2015, une étude vient d’être publiée, signale le New York Times. Elle indique que les quartiers dans lesquels Airbnb est le plus présent sont ceux où les loyers augmentent le plus vite, y compris dans des endroits en cours d’embourgeoisement comme le quartier noir de Bedford-Stuyvesant.

Article du New York Times sur l’étude autour de l’impact d’Airbnb à New York

Article du New York Times sur l’étude autour de l’impact d’Airbnb à New York – NY Times

Selon l’étude, un bon tiers des 51 000 locations proposées via Airbnb à New York sont commerciales, c’est-à-dire uniquement destinées à être louées et produire un revenu et non habitées par un hôte permanent. Les auteurs évaluent le gain pour l’ensemble des loueurs à un milliard de dollars en 2015 (900 millions d’euros), moins la part prélevée par Airbnb.

Commandée par des défenseurs d’un habitat à prix raisonnable, l’étude leur fournit des arguments pour critiquer l’exacerbation de tendances préexistantes à New York, dont la “gentrification”, le manque d’immobilier bon marché et l’impact des hausses de loyers sur les minorités.

Airbnb a bien sûr répliqué, en estimant que ses concurrents hôteliers, des politiciens à courte vue et des promoteurs d’intérêts particuliers étouffent l’impact principalement positif que le service aurait sur la ville : amener plus de clients vers les PME et procurer un supplément de revenu à des gens en ayant besoin.

Une loi de l’Etat de New York pas encore adoptée pourrait y porter à 7 500 dollars le montant de l’amende pour une location illégale.

Sources :   rue89.nouvelobs.com

New York art

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *