Quoi de neuf ?

iPad 2: Le bon, le mauvais….

By  | 

REVUE DE WEB – iPad 2: Le bon, le mauvais et l’inacceptable. La tablette d’Apple sort vendredi aux Etats-Unis et le 25 mars en France. Le Web est globalement sous le charme. Il y a un an, Apple chamboulait le paysage de l’informatique et divisait les critiques high-tech avec l’iPad. «Beaucoup se demandaient quelle niche l’appareil pouvait occuper entre les smartphones et les ordinateurs portables», rappelle USA Today. 15 millions d’exemplaires vendus et plusieurs milliards de dollars de chiffre d’affaires plus tard, Apple propose une mise à jour de sa tablette, qui débarque vendredi aux Etats-Unis et le 25 mars en France. L’iPad 2 est-il aussi «magique» que veut le faire croire Steve Jobs? Absolument pas. Mais cela ne l’empêche pas d’être un objet désirable.   Nos impressions à lire en cliquant ici.

Le bon:

Le nouveau design séduit tout le monde. «Plus fine et avec des bords arrondis, l’iPad 2 est bien plus agréable à tenir. A côté, l’iPad 1 a l’air d’avoir besoin d’un régime», note John Gruber (pro-Apple), de Daring Fireball. Le Xoom de Motorola (33% plus épais) est «obèse», renchérit USA Today.

Avec son nouveau processeur et deux fois plus de RAM (512 Mo vs 256 Mo pour l’iPad 1 mais 1024 Mo au Xoom), l’iPad 2 «est l’appareil sous iOS le plus rapide», estime Gruber, tests à l’appui. Le moteur javascript de Safari fait «presque jeu égal» avec celui de Chrome sous Android 3. Mais le vrai tour de force d’Apple, c’est d’avoir «la meilleure autonomie de toutes les tablettes», à 10 heures (2 heures de plus que le Xoom), rappelle Walt Mossberg, du Wall Street Journal ainsi que d’être moins cher (pour le modèle de base, à 500 euros) que le Xoom ou le Galaxy Tab de Samsung.

La «smart cover» pliable, qui se clippe avec des aimants et peut protéger l’écran ou servir de trépied est jugée par tous «ingénieuse». Pour PC World, il s’agit «de ce genre de petites choses, d’attention au détail» qui sépare Apple des autres fabricants.

‘ajout de deux caméras est «suffisant» pour du chat vidéo, selon David Pogue, le gourou tech du New York Times. Mais pour lui, ceux qui analysent à la loupe les caractéristiques techniques de l’iPad et ses manques (voir ci-dessous) «se trompent de débat». Selon lui, l’attrait de l’iPad «est plus émotionnel que technique», et «celui qui ne l’a pas touché ne peut pas se rendre compte de sa capacité de séduction».

Le mauvais:

«Les caméras, pour le dire simplement, sont assez nulles», attaque Engadget. «On est loin de l’iPhone 4», renchérit Wired. Avec le capteur sur l’arrière, dépourvu de flash, la vidéo est «décente en 720p», estime le magazine mais les photos fixes ne bénéficient au final que de 0,7 megapixels, soit «le niveau des appareils photos des années 90».

Globalement, «il s’agit d’une évolution, pas d’une révolution», reconnaît Walt Mossberg. Pour John Gruber, «si vous avez déjà un iPad, il n’y a pas de raison de passer au modèle supérieur seulement un an après» à moins de vouloir posséder le dernier gadget.

Flash d’Adobe est toujours technologie non gratta. «Bientôt, le Xoom supportera Flash, et pour certains, cela sera un point de différentiation majeur», analyse Mossberg. Reste à voir le niveau de performance, Adobe n’ayant jamais été capable de proposer une technologie optimisée pour les appareils mobiles.

iOS est enfin jugé «limité» par PC World, notamment «avec son système de notifications archaïque» face à Android 3.

L’inacceptable:

«Où sont les ports USB et SD card», demande PC World, qui note qu’il faut payer 39 dollars pour un accessoire permettant de bénéficier d’une sortie HDMI. Ce choix du design sur les fonctionnalités divise largement la Toile. A l’inverse d’Android, «accéder à ses fichiers sans 3G ou wifi reste un casse-tête», rappelle un lecteur du New York Times. Il n’est cependant pas exclu qu’Apple fasse des progrès sur ce front avec iOS 5 cet été.

Le verdict:

Malgré ces réserves, les critiques sont séduits par l’iPad 2, notamment grâce à ses 65.000 apps optimisées pour le grand écran (contre quelques centaines à Android Honeycomb). Pour le Wall Street Journal et le New York Times, il s’agit «de la meilleure tablette pour le grand public». Engadget lui décerne 9/10 et PC World 4,5/5. Reste qu’il est plus sage d’attendre la fin du printemps. On aura alors une vision plus claire du rapport de forces entre l’iPad2, le Xoom de Motorola, le TouchPad d’HP et le PlayBook de RIM.

Source: Philippe Berry 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'information

Les paramètres de cookies sur ce site sont configurés pour "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer