Quoi de neuf ?

Le mode veille des appareils….

By  | 

Le mode veille des appareils électriques coûte cher au consommateur, indiquent lundi les chiffres d’une étude du Centre de recherche et d’information des organisations de consommateurs (CRIOC).

Les spécialistes estiment que la disparition des équipements énergivores en mode veille pourraient occasionner, pour un ménage possédant des appareils courants (ordinateur, téléviseur, four, sèche-linge, machine à laver, console de jeu…), une économie de 1.582 kWh/an, soit près de 420 euros/an. “Sur base de la consommation actuelle des appareils et du prix du kWh, la dépense annuelle peut dépasser les 80 euros (306 kWh/an) pour une installation de Belgacom TV (décodeur triple play). Même pour un chargeur de batterie, le coût du mode veille atteint les 2,65 euros (10 kWh/an)”, détaille l’étude.  Les délais nécessaires au démarrage des décodeurs (plusieurs minutes pour certains) poussent les consommateurs à les laisser branchés, explique le Centre qui déplore que “les décodeurs TV font partie des appareils les plus énergivores et sont de plus en plus présents dans les ménages européens”.  Par ailleurs, un ordinateur et ses périphériques consomment 209 kWh/an, soit 55,34 euros tandis qu’un téléviseur dépense 77 kWh/an, soit 20,39 euros. Selon les experts, 7 milliards d’euros seraient dépensés chaque année en Europe par la fonction veille, ce qui représenterait entre 10% et 15% de la consommation électrique des foyers européens: plus de 30 milliards de kWh par an, soit la consommation annuelle de la Hongrie, ajoute encore le CRIOC.

Source : Belga

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'information

Les paramètres de cookies sur ce site sont configurés pour "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer