Quoi de neuf ?

Un nouveau test de….

By  | 

Un nouveau test de dépistage du sida en vente libre aux Etats-Unis.

pêché sur la toile

 Pour la première fois, un test de dépistage du sida a été autorisé à la vente libre, sans aucune prescription médicale par l’Agence américaine des médicaments (FDA).

OraQuick In-Home HI, mis au point par le laboratoire américain OraSure Technologies, est le premier test de dépistage du sida destiné à la vente libre. La mise sur le marché du produit a été autorisée le 15 mai par un comité consultatif de 17 experts de l’Agence américaine du médicament (FDA) unanimes. Ainsi, à partir d’octobre 2012, les résidents des Etats-Unis pourront acheter le dispositif à usage unique dans plus de 30.000 points de distribution.

Des essais cliniques effectués en laboratoire mettent en évidence un taux de 92% des cas d’infection détectés avec succès. Des résultats prometteurs qui vont de pair avec l’utilisation relativement simple de l’OraQuick In-Home HIV. Dans un premier temps, le sujet qui souhaite se tester, collecte à l’aide d’un tampon un échantillon de salive au niveau des gencives puis le dispose dans un récipient bien particulier. Le résultat est alors visible au bout de 20 à 40 minutes.

Néanmoins, OraSure Technologies reste très prudent quant à la fiabilité de son test. Dans un communiqué, les représentants du laboratoire soulignent l’importance du recul à prendre au regard des résultats. En effet, un résultat positif n’est pas preuve de la séropositivité du patient, mais indique le besoin de confirmation via des tests supplémentaires auprès d’un centre médicale. Par ailleurs, un résultat négatif peut s’avérer inexact, d’autant plus si l’individu a été contaminé au cours des trois mois précédent le protocole de dépistage.

Près de 240.000 personnes ignoreraient leur séropositivité

Les experts du FDA espèrent que le test, malgré sa marge d’erreur, arrive à détecter plus ou moins 3.800 cas de patients séropositifs par an. “Savoir si on est infecté ou non est un facteur important pour le succès des efforts visant à empêcher la propagation du VIH”, souligne à l’AFP, Karen Midthun, directrice du centre d’évaluation biologique et de recherche de la FDA. Actuellement, près de 240.000 personnes sur 1,2 million atteintes du sida aux Etats-Unis ignorent leur séropositivité, selon une étude menée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). En outre, les estimations élèvent le nombre de nouveaux cas d’infections aux Etats-Unis à 50.000 par an. D’où l’importance de mettre à disposition un tel test.

Pour l’heure, le prix de l’OraQuick au détail n’a pas encore été dévoilé, toutefois l’AFP, est parvenue à connaitre le prix de gros qui s’élèverait environ à 17 dollars, d’après d’Ashley Buford, porte-parole de la firme de Bethlehem en Pennsylvanie.

[button link=”http://www.maxisciences.com” style=”info” color=”silver” text=”dark” window=”yes”]www.maxisciences.com[/button]

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'information

Les paramètres de cookies sur ce site sont configurés pour "autoriser les cookies" afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site Web sans modifier vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer