Le Jardin Botanique de la concepcion

Une pause fraicheur, la visite du jardin Botanique de ‘La concepcion à Malaga’  Quoi de plus agréable que de se promener en matinée parmi les arbres remarquables du jardin botanique de la Concepcion à Malaga.

 

Historique

L’hacienda de La Concepción tire son origine de l’union de plusieurs domaines situés sur les rives du fleuve Guadalmedina, au nord de la ville de Malaga. De vocation agricole, on y trouvait des cultures de céréales, d’olives, d’amandes, de vignes et, principalement, d’agrumes. Ses créateurs sont les marquis de Casa Loring, Jorge Loring Oyarzábal et Amalia Heredia Livermore, tous deux fils d’hommes d’affaires bien connus qui sont venus dans la ville à la recherche de leur fortune. Selon l’avocat Rodríguez de Berlanga, l’idée de créer le jardin leur est venue à la suite de la visite des palais, villas, parcs, haciendas et botanistes qu’ils ont rencontrés lors de leur lune de miel, réalisée dans toute l’Europe sept ans auparavant. Pour la création du jardin, ils ont fait appel à un jardinier français du nom de Jacinto Chamoussent, qui a sélectionné et acclimaté des plantes exotiques, en obtenant de nombreuses récompenses pour son travail.

La Concepción était connue en Europe depuis ses débuts, mais pas pour son magnifique jardin exubérant, mais pour la magnifique collection de vestiges archéologiques rassemblés autour du musée Loringiano, temple de style dorique construit en 1859 à partir d’une mosaïque romaine découverte dans la ville de Cártama. Pendant des années, le couple Loring s’est efforcé de récupérer autant de vestiges archéologiques que possible. Parmi la collection se distingue la Lex Flavia Malacitana, bronze avec les lois romaines qui régissaient Malaga dans les années quatre-vingt et qui se trouve aujourd’hui au Musée archéologique national; les autres pièces qui composent la collection se trouvent au Musée provincial des douanes à Malaga.

En 1911, La Concepción fut vendue à un couple de Bilbao formé par Rafael Echevarría et Amalia Echevarrieta, qui agrandit le jardin avec de nouvelles zones telles que le ruisseau Ninfa, l’Avenida de Palmeras et le Mirador. Ils ont également introduit de nombreuses sculptures contemporaines parmi les jardins, ce qui s’ajoute à celles existantes de nature archéologique.

En 1943, le jardin a été officiellement déclaré jardin historique et artistique, désormais considéré comme un intérêt culturel (BIC).

Après la mort du couple basque, La Concepción est passé aux mains du frère d’Amalia, Horacio Echevarrieta, qui a maintenu l’hacienda en parfait état jusqu’en 1963, année de son décès. Depuis lors, le domaine est tombé en déclin, avec l’abandon par ses héritiers de ses bâtiments et de ses jardins.

En 1990, la ville de Málaga acquit la ferme pour 600 millions de pesetas (3 606 073 euros). Après quelques travaux d’infrastructure et d’adaptation, il a été ouvert au public en 1994 avec deux objectifs principaux: conserver et améliorer le jardin historique et constituer un jardin botanique où les collections de plantes ont une finalité didactique et scientifique.

Le domaine de La Concepción, qui appartenait aux marquis de Casa Loring depuis 1850, fut acquis en 1990 par la municipalité de Malaga. Ses propriétaires y créèrent le centre de la vie sociale de Malaga, ainsi qu’un impressionnant jardin dans lequel ils acclimatèrent les espèces exotiques que rapportaient les voiliers de leur flotte commerciale d’Amérique, des Philippines et d’Australie. C’est un jardin romantique, aux allées sinueuses jalonnées de bassins, de cascades et de petits ruisseaux, planté d’une végétation subtropicale dense et de magnifiques exemplaires de ficus et palmiers ou encore de spectaculaires araucarias. Le musée Loringiano, petit temple de style dorique, et la belle pergola ornée de glycines à proximité du palais méritent également une mention particulière. source : spain.info   https://www.spain.info/fr_FR/que-quieres/arte/jardines-historicos/malaga/jardin_botanico-historico_la_concepcion.html

reportages vert et frais  de notre amie Anna; certaines essences sont spectaculaires par leur taille comme les eucalyptus et les glycines de Chine ou encore par leur quantité comme les haies d’hibiscus

certaines essences sont spectaculaires par leur taille comme les eucalyptus et les glycines de Chine ou encore par leur quantité comme les haies d’hibiscus

Jardin botanique dans un environnement qui a du être agréable au XIX siècle, mais aujourd’hui un peu dérangé par endroit par le bruit de l’autoroute qui le borde . Autrement belles essences tropicales. Jardin un peu éloigné du centre ville

source: La Concepcion.Malaga

 

le Ficus: cet arbre immense fait partie de la même famille que le figuier bien connu, les moracées.

Ficus macrophylla, l’épithète spécifique “macrophylla” étant désignée par le fait d’avoir de grandes feuilles, ce qui, avec son dessous brun rougeâtre, le confond avec le magnolia. qui sont communément appelés ficus avec des feuilles de magnolia. Auparavant, il était utilisé pour obtenir du caoutchouc, pour être remplacé plus tard par une autre espèce de rendement supérieur, le fameux hévéa, Hevena brasilensis.

Le Manoir a été construit en tant que résidence de loisirs par l’acquisition de la propriété par Jorge Loring et Amalia Heredia en 1855. Construite par l’architecte allemand August Orth, il s’agit d’une villa de style classique située au sommet d’une colline. l’ensemble du domaine et même la cathédrale de Malaga et la mer. Son intérieur s’organise autour d’un patio central avec fontaine en marbre et double hauteur avec galerie, permettant ainsi de voir les pièces de l’étage supérieur. Il possédait plusieurs salles, une salle de billard, une chapelle, des cuisines, une cave, de nombreuses salles et une célèbre bibliothèque où étaient rassemblés des manuscrits inédits, des livres du XVe siècle, des œuvres classiques et tout ce qui avait été publié sur l’histoire de Malaga.
De nombreuses réunions et rassemblements ont eu lieu à la Casa-Palacio, les marquises étant entourées de grandes personnalités de l’époque, telles que des aristocrates, des hommes politiques et des artistes, parmi lesquelles Sissi l’impératrice d’Autriche, Cánovas del Castillo ou Romero Robledo, entre autres. La presse de l’époque fait écho aux soirées qui se sont déroulées dans cette hacienda, ainsi qu’à des représentations théâtrales, des excursions, des pique-niques et des mariages.
Il a été restauré par le ministère du Développement et la ville de Málaga entre 2004 et 2007.
Le Mirador historique
Construit par Rafael Echevarría vers 1920, il est de style régionaliste. De là, vous pouvez voir la cathédrale, le château et le mont Gibralfaro, les montagnes de Malaga, la mer en arrière-plan et les arbres feuillus de l’Hacienda San José de l’autre côté de la route.
Détails pratiques:  fermé le lundi , A noter l’entrée des chiens en laisse sont autorisées dans le jardin , prix d’entrée 5,20 € n’oubliez pas de demandez le plan.. Les indications dans le parc ne sont pas très claires…il est parfois difficile de s’y retrouver! , mais on aime s’y perdre

Camino del Jardín Botánico, 3
29014  Málaga, Malaga  (Andalousie)
botanicolaconcepcion@malaga.eu
http://www.laconcepcion.malaga.eu/